2. Statuts et Charte du CIRCES
Émanation de l’OSTI, le CIRCES est régi par les statuts de l’OSTI, en particulier l’article 4 qui en expose les buts, et par une charte qui en précise le cadre de collaboration avec les acteurs.
Statuts de l’OSTI – article 4 - Charte du CIRCES :

 

Statuts de l'OSTI - article 4

L’association a pour objet :

1. De contribuer à perpétuer et à propager les valeurs morales et spirituelles les plus élevées qui, au cours des âges, ont permis à ceux qui les ont pratiquées de maîtriser et de dépasser l’égoïsme, l’intolérance et autres comportements ou attitudes restrictifs de même nature, en vue de promouvoir concorde, solidarité et paix entre tous les hommes, quelles que soient leur race, leur nationalité, leurs opinions politiques et autres, et leurs croyances religieuses.

2. De défendre partout et en toutes circonstances et de rappeler l’obligation pour tous de suivre et de respecter les principes universels des droits de l’homme tels qu’ils ont été définis dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, en la charte adoptée par l’Organisation des Nations Unies en décembre 1948, qui élargissait ainsi aux droits des peuples la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789.

3. De souligner l’importance et l’obligation pour tous d’affirmer et d’observer les devoirs qu’il appartient à tout homme d’assumer en tant que tel, afin que ses droits revêtent une valeur tout aussi fondamentale et que droits et devoirs constituent un élément essentiel de la vie en société.

4. De prendre et soutenir toute initiative pouvant contribuer à une compréhension et une coopération sans cesse plus grandes et agissantes entre tous les hommes, où qu’ils se trouvent et, notamment :

      a) D’œuvrer partout à la recherche et au service du bien par un travail de solidarité et d’aide effectives dans tous les domaines où il est possible d’apporter son assistance ou son concours à l’action humanitaire, à la sauvegarde et à la protection des droits de l’homme, ou à la recherche culturelle ou scientifique engagée dans une direction visant au bien de l’humanité, à celui de l’une de ses composantes ou à celui d’un groupe de personnes dans le besoin, quelle que soit la nature de celui-ci. Cette action n’est pas limitative et elle se rapporte à tous les aspects et domaines liés à l’objet défini dans cet article.

      b) De favoriser et de soutenir les recherches culturelles et scientifiques entreprises dans le monde dans le but d’apporter une aide effective et accrue à l’humanité, d’aider si nécessaire à en protéger l’intégrité et la valeur permanentes et, d’une manière générale, de s’intéresser à tout ce qui, de près ou de loin, peut concerner la vie et les activités culturelles et scientifiques.

      c) De perpétuer et de propager parmi ses membres, hommes et femmes, les grands principes humanitaires, tels qu’ils ont été compris et pratiqués dans le passé et tels qu’ils peuvent évoluer à notre époque et plus tard, sans que leur fondement et leur esprit soient, de quelque manière ou sous quelque prétexte que ce soit, transformés ou simplement altérés.

5. D’observer et de faire observer par ses membres la tolérance la plus rigoureuse, dans un strict esprit de compréhension, de fraternité et même, si possible, de coopération, envers toutes les religions reconnues, toutes les associations et tous les mouvements philosophiques, traditionnels ou initiatiques, qu’ils soient anciens ou modernes et dont les buts et les activités s’efforcent de perpétuer les valeurs les plus nobles et d’élever la conscience et la compréhension de l’homme.

 

haut de page